Emmanuel Macron s’en prend aux associations de protection animale

Décidément, Emmanuel Macron risque de ne pas se faire beaucoup d’amis chez les protecteurs des animaux.

Après s’être déclaré favorable à la réouverture des chasses présidentielles le 14 mars, le candidat d’En Marche! a critiqué les associations de protection animale jeudi lors d’un congrès organisé par la FNSEA.

>> Emmanuel Macron souhaite le retour des chasses présidentielles

“Je n’ai jamais connu un éleveur qui était heureux avec des animaux malades. C’est comme l’idée qu’un employeur serait forcément quelqu’un qui adore licencier des gens.“

“Si quelqu’un est malheureux lorsqu’il y a un problème de bien-être animal, c’est l’éleveur le premier (…) C’est lui pleure quand un animal meurt. Ce n’est pas les gens qui sont dans des associations ou dans des bureaux” a estimé le candidat à la présidentielle.

L’association L214 visée?

Son nom n’est jamais prononcé mais c’est probablement L214 qui fait figure de principale accusée.

L’association de protection animale est en effet en guerre avec le syndicat agricole FNSEA depuis des années.

La cause animale importante pour les Français

Selon un sondage Ifop pour la fondation 30 Millions d’amis dévoilé jeudi, la cause animale est un enjeu important pour quatre Français sur cinq (80%).

Un tiers des Français la considère même le sujet comme «très important», soit une progression de six points par rapport à la dernière élection présidentielle de 2012.

Soutenez Vegemag gratuitement en likant notre page facebook

Cédric Garrofé
Journaliste et responsable des réseaux sociaux, Fondateur de Vegemag, Professeur au Centre de formation au journalisme et aux médias, Spécialisé en communication politique.