Delphine Wespiser: « Miss France depuis 2012, mais amoureuse des animaux depuis toujours! » 

Delphine Wespiser

Révélée au grand public grâce à son titre de Miss France 2012, Delphine Wespiser accorde une importance capitale à la cause animale. Pour elle, «plus qu’une passion, c’est un combat de cœur à vie». Dans un entretien accordé à la rédaction de Vegemag, la jeune femme de 22 ans évoque son actualité, ses motivations pour aider les animaux et son végétarisme.

Delphine comment allez-vous depuis la fin de votre mandat de Miss France 2012?

Ça va très bien! Aujourd’hui, après cette année riche en émotions et en apprentissages, je suis plus épanouie et je sais où je vais. Miss France m’a ouvert de nombreuses portes comme celle de la radio, où je prodigue tous les jours des conseils sur l’alimentation, l’art de vivre ou l’épanouissement personnel.

On vous retrouvera dans la prochaine saison de Fort Boyard cet été?

Oui, j’aurais à nouveau le plaisir d’enfiler le costume de la Juge Blanche! Je suis ravie d’être membre de l’équipe d’une émission aussi familiale, où les candidats jouent en équipe pour une bonne cause! J’anime aussi « Votre Alsace, avec Delphine Wespiser », une émission de télé pleine de bonnes valeurs, dans laquelle je vais à la rencontre des Alsaciens pour partager leurs passions. Pour y jeter un œil, il suffit de se rendre sur alsace20.tv.

La Juge blanche

Vous semblez très attachée à votre région…

J’en suis vraiment amoureuse. Je m’investie beaucoup pour la promotion touristique de l’Alsace, mais aussi pour soutenir le dialecte alsacien, qui disparaît auprès des jeunes générations. Je me rends régulièrement dans des écoles maternelles pour enseigner quelques mots aux enfants.

Ils y sont très attentifs et retiennent beaucoup de choses, pour le plus grand plaisir de leurs parents et grands-parents. Je suis également très fière d’avoir été élue conseillère municipale à Magstatt-le-Bas, le village de mon enfance. Ma reconversion est très riche de choses totalement différentes. J’aime l’engagement !

Sur la bio de votre compte twitter, vous mentionnez «Défenseuse des Animaux» avant «Miss France 2012»…

C’est vraiment le plus important. Miss France je ne le suis que depuis 2012, alors qu’amoureuse des animaux, c’est depuis toujours! J’ai d’ailleurs un petit proverbe : «La cause animale, plus qu’une passion, c’est un combat de cœur à vie». Je ne peux pas vraiment expliquer cette empathie que j’ai pour eux, ce désir de les aider, de les sauver. Pour moi, c’est une question de longueur d’ondes. Je considère mon chien comme mon frère, mon bébé, et je suis certaine que mes propos seront parfaitement compris.

— Delphine Wespiser (@WespiserD) 5 Octobre 2013

Pourtant les cas de maltraitance animale restent courants en France…

Sans parole, les animaux ne peuvent pas vraiment communiquer avec nous. Ils sont donc plus fragiles et certains n’hésitent pas à en profiter. Ce que je n’ai jamais compris. Comment peut-on maltraiter un être d’amour? J’observe que ce sont souvent des personnes qui se sentent mal dans leur peau, qui ont un passé compliqué, qui sont concernées. Elles ne comprennent pas les animaux peuvent surtout les aider.

Les animaux, les plus proches amis de l’homme…

Les animaux ne jugent pas. Ils veillent sur nous et nous accompagnent durant toute notre vie. Ils sont des aides précieuses, des repères sains. Et au lieu de comprendre cela, certaines personnes déséquilibrées les considèrent comme de véritables souffres douleurs. C’est inadmissible. Les animaux ne sont pas des objets. Et d’ailleurs, si les gens étaient un peu plus responsables, les refuges ne seraient pas aussi remplis.

Comment êtes-vous devenue végétarienne?

J’ai grandi dans une ferme. Et malheureusement, j’ai assisté à beaucoup d’abattages de cochons, de poules, et de lapins. Je n’ai jamais compris comment on pouvait ôter la vie. Et avec violence, car l’abattage ne peut pas se faire proprement, sans souffrance. Un jour, j’ai reçu une lettre d’une personne qui m’a dit qu’un « morceau de viande, c’est un morceau de souffrance ». Je suis totalement d’accord avec cela.

Cette expérience a donc beaucoup joué dans votre évolution personnelle…

Mes pleurs d’enfant ont laissé place à une envie de dénoncer et combattre tout cela. Je suis hostile à toute violence, alors j’ai cessé de consommer des animaux. Je suis végétarienne depuis toute petite. Et comme le rappelle la célèbre citation, « Les animaux sont mes amis je ne mange pas mes amis »!

Rassurez-nous, vous vous portez bien?

Je suis en pleine forme! Quand je suis devenue végétarienne, les médecins disaient à mes parents que j’allais tomber malade, que je ne grandirais pas, et que j’aurais beaucoup de carences! Aujourd’hui, ils ont tous changé leur discours, en reconnaissant que nous mangeons trop de viande, et que les régimes végétariens ont de nombreux bienfaits. Incroyable, non?!

Pour autant, les végétariens sont régulièrement victimes des moqueries…

C’est en effet très compliqué. Notamment quand vous êtes au restaurant et qu’il y a un repas imposé, contenant de la viande ou du poisson. Alors vous essayez de commander autre chose. Personnellement, on me propose parfois des légumes vapeurs! Mais non, être végétarien ce n’est pas faire un régime! Et si on mange différemment, il faut aussi s’attendre à un décalage. Vous pouvez être servi avant ou après les autres. C’est gênant. Et si en plus, comme moi, vous n’aimez pas l’alcool, c’est le drame!

Et les remarques qui vont avec?

Bien sûr! Il y a toujours des remarques du genre, « Pas de viande? Pas de poisson? Mais alors, tu manges quoi? » ou encore les personnes qui tentent de faire de l’humour en lançant « Tu es certaine qu’il n’y a pas de viande dans ton dessert? ». Les végétariens sont souvent jugés trop sérieux et moins fun. Mais sincèrement, quoi de plus beau que d’avoir des convictions?

Vous avez un plat préféré?

Je ne suis pas vraiment compliquée. Alors je vais dire, des pates à la sauce tomate! Un vrai délice que je peux manger tous les jours! Après, j’aime évidement les légumes, sous toutes leurs formes!

Quels sont vos projets?

Je souhaite continuer dans l’audiovisuel. Mes activités radio et télé fonctionnent très bien. Mais peut-être qu’un jour on me proposera d’animer une émission sur les animaux?! Aussi, je me suis déjà essayée un peu à la comédie et j’aimerais bien aller plus loin dans ce domaine. L’important pour moi, c’est de toujours divertir les gens, et leur donner le sourire!

Pour suivre l’actualité de Delphine Wespiser:

>> Sa page Facebook

>> Son compte twitter (@WespiserD)

>« Votre Alsace, avec Delphine Wespiser », l’émission qu’elle anime chaque semaine sur Alsace 20

Cédric Garrofé
Journaliste et responsable des réseaux sociaux, Fondateur de Vegemag, Professeur au Centre de formation au journalisme et aux médias, Spécialisé en communication politique.