Caminando, une école primaire avec la nature au cœur dans la Drôme

Cet établissement privé et laïque situé à Menglon propose une pédagogie innovante, tournée vers l’environnement et l’ouverture au monde.

Avec un château du 15e siècle pour école, les élèves de l’école primaire Caminando, gérée par l’Ecole de la nature et des savoirs, sont gâtés. Mais c’est surtout l’environnement qui l’entoure qui influence la pédagogie de cet établissement privé, laïque et hors contrat ouvert en 2013 à Menglon, dans la Drôme.

Si elle respecte bien entendu les programmes de l’Education nationale, l’école Caminando, fondée par Muriel Fifils, propose aussi en parallèle un apprentissage sous forme de «projets», basés sur la coopération, le dialogue – à travers des ateliers de philosophie – et l’ouverture au monde – avec des cours d’espagnol – ainsi que l’environnement, primordial dans son approche.

«L’écologie appliquée donne le rythme des activités saisonnières»

«L’école est ancrée dans un lieu en pleine nature. Vécue au quotidien (participation au jardin, activités artistiques et sportives en extérieur, de découvertes et de construction), celle-ci est beaucoup plus qu’un “environnement”, elle est au coeur de l’école. L’écologie appliquée donne le rythme des activités saisonnières, en lien avec certains savoir-faire du territoire», indique le site de l’établissement.

Comme le montre la vidéo de présentation ci-dessous, les matinées de la vingtaine d’élèves sont occupées avec des matières académiques avant d’attaquer les travaux manuels dédiés à la nature l’après-midi à l’aide d’un spécialiste de la permaculture. Au milieu de la journée, le repas est pris en commun, avec l’aide des parents, les élèves participant à tout, de la mise en place à la vaisselle en passant par le ménage. Le must: les légumes cuisinés viennent du potager que les enfants entretiennent.

Et Muriel Fifils de conclure: «Après trois ans d’expérience et d’expérimentations menées à Caminando, on a des enfants qui ont vraiment repris confiance en eux et j’ai surtout cette impression de porter quelque chose qui fait sens pour demain».

Corentin Chauvel
Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.